Mes lectures de septembre

Avec quelques publications dévorées cet été ;), trouvez ici mes lectures du mois passé:

  • Ouvrages techniques “cœur de métier” (Je lis ces livres pour me former et développer mes compétences en histoire, généalogie, méthodes de recherche, et tout ce que je juge pertinent pour mieux servir mes clients.)
  • Ouvrages techniques divers (Ici, mes lectures d’entrepreneur: communication, marketing, commerce, gestion, …)
  • Lectures de divertissement (Dans cette catégorie, je vous partage les romans, nouvelles, contes, fictions en tout genre, sur la thématique Histoire et Généalogie.)

Ouvrages techniques "cœur de métier"

Retrouver ses ancêtres bretons - Yann Guillerm

J’ai acquis ce fascicule des Editions Archives & Culture (bien connues des généalogistes) dès qu’il est sorti en 2016. J’étudie la branche bretonne de mon ascendance depuis de nombreuses années, et j’avais à cœur de m’assurer que je n’étais passée à côté de rien !

Je m’y replonge avec grand intérêt, puisque j’ai décidé de développer mon activité en Bretagne (alors que je restais en Gironde depuis la création de l’entreprise il y a trois ans).

Evidemment c’est une mine de sources à explorer ! Je les perçois comme un réseau à parcourir avec gourmandise…

La Revue Française de Généalogie - Numéro 249 (août et septembre 2020) - "Sur la piste du combattant 1870" 

Ah ben non, je ne l’ai pas encore lu celui-ci (hey, j’étais en vacances quand il est sorti, j’ai une excuse;) ). Je vous en dirai un mot le mois prochain !

La Revue Française de Généalogie - Numéro 250 (octobre et novembre 2020) - "Archives notariales: l'enregistrement à la rescousse" 

Ah la la ces archives notariales… Je les ai étudiées lors de ma reprise d’études avec l’Université du Mans, je les exploite régulièrement pour mes clients ou moi-même, et c’est à chaque fois un enfer pour s’y retrouver ! Entre les actes eux-mêmes, les formalités hypothécaires, les enregistrements, les insinuations, les tables, …, il y a de quoi devenir chèvre. Alors, oui, merci à la RFG pour ce dossier de neuf pages, qui comporte notamment un tableau récapitulatif (sur deux pages tout de même) par périodes et nature de données. Je vais le tester pendant quelques mois, je vous dirai s’il est pertinent 😉

Intéressant aussi, le focus sur le calendrier républicain. Mais si, vous savez, nivôse, ventôse, germinal, vendémiaire et compagnie, ces noms de mois qui ont eu cours entre 1792 et 1806, et qui viennent mettre le bazar dans nos recherches ! Pas de table de correspondance ici (les logiciels de généalogie font ça tout seuls maintenant), mais l’histoire de ce calendrier, qui permet de le comprendre et de mieux l’accepter quand on y est confronté 😉

J’ai aussi bien aimé l’article sur “Ceux qui s’intéressent à la mort”, qui n’a rien de morbide contrairement à ce que l’on pourrait penser. Voyager à la rencontre de ceux qui nous ont précédés amène toujours des questionnements de cet ordre, il est bon de pouvoir les aborder sereinement.

Ouvrages techniques divers

Pas de livres dans cette catégorie ce mois-ci. Je me demande si je ne devrais pas noter les sites web que je consulte, parce que là, oui, je lis beaucoup de choses…

Lectures de divertissement

La belle chocolatière - Bernadette Pécassou

A Lourdes au milieu du XIXème siècle, les amours de la femme du pharmacien se déroulent sur le fond des apparitions mariales de Bernadette Soubirou.

J’ai eu du mal à entrer dans le récit, que j’ai rapidement jugé “cul-cul”. Comme je ne m’arrête pas à mes premiers jugements, j’ai insisté et j’ai fini par apprécier le divertissement! L’intrigue est simple, les personnages sont attachants, et l’écriture sert le récit sans lourdeur. J’ai été séduite par l’art de l’auteur dans l’intégration des données historiques. C’est un exercice difficile, de rendre une époque, et Bernadette Pécassou exécute cela joliment.

Quai de Queyries - Antonio Arévalo

Fiction contemporaine, sur fond autobiographique, se déroulant sur la rive droite de Bordeaux.

Ici aussi, j’ai eu du mal à entrer dans le texte. Ici aussi, j’ai insisté et… je n’ai pas pu continué. L’écriture manque de fluidité, et malgré son accent gouailleur qui amène de la légèreté, je n’ai pas réussi à lire une phrase jusqu’au bout sans en avoir oublié le début. Fatigant…

209 rue Saint-Maur, Paris Xe. Autobiographie d'un immeuble - Ruth Zylberman

L’auteur nous partage, à la première personne, l’enquête qu’elle a menée pour retracer la vie des habitants  d’un immeuble parisien (choisi au hasard), dont un tiers était juif, avec un focus essentiel sur la période de la seconde Guerre mondiale. L’écrivain aussi cinéaste a mené ce travail de recherches dans le cadre de la réalisation de son film documentaire “Les enfants du 209 rue Saint-Maur, Paris Xe.”. Le film est visible en replay sur Arte jusqu’en 2022, cliquez ici pour y accéder.

C’est un ouvrage magistral, qui m’a touchée à plusieurs niveaux. Les faits relatés sont émouvants, l’art d’écriture est maîtrisé, et la quête de la chercheuse a produit un magnifique écho avec les enquêtes que je peux mener pour mes clients. J’ai partagé ses doutes, ses interrogations éthiques, ses joies aussi. Tout le sel du chercheur en histoire, du chercheur tout court peut-être, ce qui le met en tension et ne rien lâcher, est ici mis en valeur avec une grande sensibilité. De la belle ouvrage, vraiment !

Le lit d'Aliénor - Mireille Calmel

Entre Aquitaine et Bretagne (petite et grande), Loanna partage la vie tumultueuse d’Aliénor duchesse d’Aquitaine (XIIème siècle). Je n’avais encore jamais rien lu de Mireille Calmel (oui, je sais…). J’ai été embarquée, presque malgré moi, par l’écriture fluide, les intrigues bien amenées, les personnages denses, vraiment intéressants dans leur complexité d’humains. Il y a aussi un énooooorme travail documentaire, qui m’impressionne beaucoup.

Je suis d’autant plus heureuse de cette lecture que l’autrice a produit de nombreux romans historiques, de quoi me distraire et m’inspirer pour ma saga des tonneliers 😉

Paramour - Henri Gougaud

Au XIVème siècle, dans un Sud de la France ravagé par la peste, trois jeunes gens pérégrinent en quête d’un livre de sagesse. Mathieu, sa sœur Angèle et Bernard, l’ami de celle-ci, m’ont émue comme il y a longtemps que je ne l’avais été. La candeur de l’enfance se confronte aux horreurs de l’épidémie, l’amour côtoie la mort, et dans cette confrontation magnifiquement servie par l’écriture d’Henri Gougaud, les héros sortent grandis. Lisez-le, vraiment, car ce roman historique est aussi un livre initiatique.

J’espère que cette revue vous aura inspiré vos prochaines lectures ! A moins que vous n’ayez déjà lu ces livres? N’hésitez pas non plus à me faire part de vos recommandations, je pourrai alors partager ces propositions avec tous 🙂 (vous avez une zone de commentaire prévue à cet effet juste en dessous de l’article, et vous pouvez aussi m’écrire avec le formulaire de contact).

A très vite pour une prochaine revue !

Déployez-vous grâce à la généalogie consciente

Le guide pratique du débutant

Découvrez dès aujourd’hui les principes de la généalogie consciente et initiez votre déploiement. Grâce à ce guide:

  • vous comprendrez le lien aux ancêtres,
  • vous donnerez du sens à votre quête généalogique,
  • vous organiserez vos recherches et vous pourrez enfin vous lancer.

Cet article a 2 commentaires

  1. Caroline

    J’aime beaucoup ce format de revue de lectures, tes mots donnent envie et je t’y reconnais dans tes multiples facettes, c’est top !

Laisser un commentaire